mardi 10 octobre 2017

Copenhague, la bienheureuse.

J'aimais déjà Copenhague rien qu'en lisant mes guides.
Je pense que j'ai gardé le sourire aux lèvres durant tout le séjour.
Mon Amoureux a bossé et Gaspard et moi nous sommes bien baladés.

Copenhague est si paisible.

Avec notre triporteur, on a sillonné de nombreux quartiers : Amalienborg, Nyboder, Nørrebro, le Quartier Latin, Christiana, Christianshavn. Nous dormions à Vesterbro.

La Petite Sirène, Mormors, l'ancien quartier des marins, Nyhavn, le magasin de Lego, le Superkillen Park, le zoo, le Jardin Botanique, le Musée Géologique, les smørrebrød de Torvehallerne, le Musée des Beaux Arts...

De la pluie, du soleil, mes 38 ans, d'excellents repas, un gosse parfois un peu pénible, mais un bonheur immense d'avoir pu découvrir cette ville.




Le parc Tivoli était malheureusement fermé, deux autres musées aussi et nous avons manqué de temps pour aller au Musée d'Art Moderne de Louisiana.
 Zut, il va falloir y retourner !

lundi 25 septembre 2017

Odessa, la surprenante.

La ville d'Odessa date de la fin du 18ème siècle, Catherine II souhaitait une Saint-Pétersbourg du Sud.
Odessa nous a paru en perpétuelle construction et en mouvement.
Elle est étrange et parfois difficile à décrypter. L'Ukraine n'est pourtant pas très loin, mais la vie nous y a semblé si différente. Les odessites croisés ne parlaient pas ou très peu anglais et nous avons comptabilisé deux sourires sur tout notre séjour.

La mer Noire est bleue, quel plaisir de la rencontrer et de s'y baigner.
Nous logions dans le "quartier balnéaire" près de la plage d'Arkadia, qui est presque exclusivement occupée par des clubs avec piscine, discothèque et location de transats.

Nous avons mangé local, bulgare et ouzbek et c'était toujours bon.
Mon vin rouge était sucré, la musique parfois trop forte et il a plu.
Les huitres au port sont délicieuses, les bus tout petits et je me suis remémorée la scène du landau sur l'escalier Potemkine.
J'ai mangé une glace rose au yaourt en forme de cœur, Gaspard a visité la maternelle de l'école française d'Odessa et une dame vend les tickets de tram directement dans le tram.
Nous avons assisté pendant dix minutes à une pièce d'opéra sans rien y comprendre, il est magnifique, on aurait voulu manger tous les poissons du marché Privoz et je n'osais presque pas y prendre des photographies.
Il y a des chats errants partout, des barbes à papa géantes et un aéroport datant de l'époque soviétique qui fait peur.

Odessa m'a par moment rappelé Istanbul et à d'autres la Roumanie.
Elles est surprenante et attachante.








mardi 19 septembre 2017

En stégosaure au musée.

Nouvelle année scolaire, nouvelle classe et nouveau thème "le temps qui passe".
Dernière année de maternelle, première sortie au musée et un joli t-shirt stégosaure !


Pour le réaliser, il vous faut :
- un livre avec des dinosaures
- de la feutrine
- un t-shirt uni
- une machine à coudre et du fil
- et un bel enfant.






Gaspard était équipé pour passer la matinée au Museum Mensch und Natur avec sa classe..